De l’os à la peau, des techniques un protocole.


5 modules de formations au choix

 

INTERVENANT : Thierry BURIDANT, Masseur kinésithérapeute

Thierry Buridant formateur CEKCB Pontivy

Consulter son CV

 

Présentation de la formation


Chevilles genoux, douleurs des jambes

Objectifs pédagogiques

  • Connaître et reconnaître les contre-indications à la manipulation
  • Savoir identifier et localiser la lésion au sein du tissus conjonctif : de l’anamnèse à la palpation
  • Apprendre la gestuelle de techniques de thérapies manuelles permettant d’aborder toute les structures pouvant être le foyer des douleurs et autres limitations fonctionnelles, soit : l’os, les articulations, les ligaments, les tendons, les nerfs, les vaisseaux, la peau, les fascinas …
  • Appliquer les gestuelles à une recherche fine des paramètres dans lesquels s’expriment vraiment la lésion (profondeur direction et organisation périphérique)
  • Transmettre un outil précis, sur et efficace, applicable dés le retour au cabinet

Résumé du cours

Peut importe ce que l’on manipule, seules les lésions du tissus conjonctif nous guident. Les notions de directions et de profondeurs dans lesquelles s’expriment les restrictions prennent alors tout leur sens. Les techniques de manipulations permettent, de manipuler toute partie de la jambe : peau, tendons, système articulaire, os, système neuro-vasculaire, dans les paramètres précis des restrictions. Le but de ce stage étant de proposer un abord exhaustif pour répondre à un maximum de pathologies liées a la jambe.

Les principes

Connaître les demandes des apprenants, pour répondre à leurs attentes.

Exposer la problématique qui a amené à l’élaboration de ces pratiques et de ce protocole. Il est nécessaire d’avoir un abord exhaustif des différentes formes du tissus conjonctif pour obtenir une disparition durable des signes cliniques. Ce stage a pour but d’acquérir des techniques manipulatives structurelles précises, efficaces et sûre. Elles doivent être à même de traiter des lésions tant au sein du système articulaire que de l’os, de la peau et tout ce qui constitue un individu.

Cette enseignement met l’accent sur la sécurité avant et pendant la manipulation. Toutes les contrindications à la manipulation sont décrites. Une attention toute particulière est portée aux réalisations de la gestuelle. La technique doit être confortable pour le patient et son thérapeute. Elle doit être réalisée sans contrainte.

À l’issue de ces deux jours, les professionnels disposeront d’un outil efficient pour traiter les douleurs et autres problèmes concernant la jambe.

Scénario pédagogique détaillé

▸ Premier jour

  • 9h – Contextualisation – Définition de la lésion, et processus d’apparition
  • 10h – Test fonctionnel
    • Localise le territoire à investiguer
    • Permet de mettre en évidence une évolution (communication thérapeutique)
  • 11h – Pause
  • 11h15 – Test tissulaire
    • Précise les structures à investigue
  • Le pied
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulations articulaires du pied
    • Manipulations intra-osseuses du pied
    • Manipulation du système tissulaire autour du pied, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • 13h -Repas
  • 14h -La cheville
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulations articulaires de la cheville
    • Manipulations intra-osseuses de la cheville
    • Manipulation du système tissulaire autour de la cheville, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • 16h -Pause
  • 16h15 -Le genou
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulations articulaires du genou
    • Manipulations intra-osseuse du genou
    • Manipulation du système tissulaire autour du genou, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression

▸ Deuxième jour

  • 9h – Questions réponses sur le travail de la veille
  • Raisonnement clinique : apport de ce protocole pour le traitement des plaintes des
  • 10h -Le duo tibia fibula
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation intra-osseuse du tibia
    • Manipulation du système tissulaire autour de la jambe, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • Techniques de sollicitation du système neuro-méningé de la jambe
  • 11h – Pause
  • 11h15 – La hanche
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation articulaire de la hanche
    • Manipulation intra-osseuse du la hanche
    • Manipulation du système tissulaire autour de la hanche, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • 13h – Repas
  • 14h – L’iliaque
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulations articulaire de l’iliaque
    • Manipulations intra-osseuse de l’iliaque
    • Manipulation du système tissulaire autour de l’iliaque, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • 16h – Pause
  • 16h15
    • Techniques de sollicitation du système neuro-méningé
  • Synthèse du séminaire

Moyens et méthode pédagogique

Cette formation est en grande partie consacrée à l’acquisition d’un savoir faire technique, nouveau. La méthode démonstrative est la plus adaptée. Le geste est d’abord montré dans son ensemble, puis séquencé et expliqué par le formateur. Il sera ensuite progressivement reproduit et expliqué par l’apprenant, sous le contrôle du formateur, puis enfin en autonomie.

Pour l’acquisition des savoirs la méthode affirmative et expositive est privilégiée. Elle permet de gagner du temps. Le formateur choisit volontairement de ne pas faire appel aux connaissances des apprenants par la méthode participative car il est important que les apprenants ne s’appuient pas sur leurs acquis.

Modalité d’évaluation

  • Évaluation formative en cours de pratique
  • Évaluation à la fin de chaque jour par : questions réponses
  • Evaluation des acquis par l’étude d’un cas clinique virtuel ou concret
  • Formulaire de satisfaction et de suggestions en fin de stage
Douleurs cervicales dorsales ou cotes

Objectifs pédagogiques

• Connaître et reconnaître les contre-indications à la manipulation
• Savoir identifier et localiser la lésion au sein du tissus conjonctif : de l’anamnèse à la palpation.
• Apprendre la gestuelle de techniques de thérapies manuelles permettant d’aborder toute les structures pouvant être le foyer des douleurs et autres limitations fonctionnelles, soit : l’os, les articulations, les ligaments, les tendons, les nerfs, les vaisseaux, la peau, les fascinas…
• Appliquer les gestuelles à une recherche fine des paramètres dans lesquels s’expriment vraiment la lésion (profondeur direction et organisation périphérique).
• Transmettre un outil précis, sur et efficace, applicable dés le retour au cabinet.

Résumé du cours

Peut importe ce que l’on manipule, seules les lésions du tissus conjonctif nous guident. Les notions de directions et de profondeurs dans lesquelles s’expriment les restrictions prennent alors tout leur sens. Les techniques de manipulations permettent, de manipuler les cervicales les dorsales et les cotes: peau tendons système articulaire, os, système neuro-vasculaire, dans les paramètres précis des restrictions. Le but de ce stage étant de proposer un abord exhaustif pour répondre à un maximum de pathologies liées a cette partie haute du corps.

Les principes

Connaître les demandes des apprenants, pour répondre à leurs attentes.
Exposer la problématique qui a amené à l’élaboration de ces pratiques et de ce protocole. Il est nécessaire d’avoir un abord exhaustif des différentes formes du tissus conjonctif pour obtenir une
disparition durable des signes cliniques. Ce stage a pour but d’acquérir des techniques manipulatives structurelles précises, efficaces et sûre. Elles doivent être à même de traiter des lésions tant au sein du système articulaire que de l’os, de la peau et tout ce qui constitue un individu.
Cette enseignement met l’accent sur la sécurité avant et pendant la manipulation. Toutes les contrindications à la manipulation sont décrites. Une attention toute particulière est portée aux
réalisations de la gestuelle. La technique doit être confortable pour le patient et son thérapeute. Elle doit être réalisée sans contrainte.
À l’issue de ces deux jours, les professionnels disposeront d’un outil efficient pour traiter les douleurs des cervicales des dorsales hautes et des côtes.

Scénario pédagogique détaillé

▸ Premier jour

  • 9h – Contextualisation
  • Définition de la lésion, et processus d’apparition
  • 10h – Test fonctionnel
    • Localise le territoire à investiguer
    • Permet de mettre en évidence une évolution (communication thérapeutique)
  • 11h – Pause
  • 11h15 – Test tissulaire
    • Précise les structures à investiguer.
  • Base crâne
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation intra-osseuse occiput
    • Manipulation tissulaire occiput par rapport aux contraintes venant du bas
    • Manipulation intra-osseuse avec contacte mastoïde
    • Revenir au teste pour évaluer la progression
  • 13h – Repas
  • 14h – Cervicales
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation articulaire cervicales spécifiques et fonctionnelle
    • Manipulation du système tissulaire autour des cervicales, de la profondeur à la peau
    • Libération du système tissulaire antérieur du cou
    • Revenir au teste pour évaluer la progression
  • 16h- Pause
  • 16h15 – Charnière cervico-dorsale
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation de la charnière cervico-dorsales le patient assis.
    • Manipulation de la charnière cervico-dorsales le patient couché
    • Manipulation intra-osseuse de la charnière cervico-dorsale
    • Manipulation du système tissulaire autour de la charnière cervico-dorsale, de la profondeur à la peau
    • Revenir au teste pour évaluer la progression

▸ Deuxième jour

  • 9h – Questions réponses sur le travail de la veille
  • Raisonnement clinique : apport de ce protocole pour le traitement des plaintes des patients.
  • 10h – Dorsales hautes
  • Charnière cervico-dorsale
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation des dorsales le patient assis.
    • Manipulation des dorsales le patient couché
  • 11h -Pause
  • 11h15
    • Manipulation intra-osseuse des dorsales
    • Manipulation du système tissulaire autour des dorsales, de la profondeur à la peau
    • Revenir au teste pour évaluer la progression
  • 13h -Repas
  • 14h
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation des dorsales le patient assis.
    • Manipulation des dorsales le patient couché
  • 16h – Pause
  • 16h15
    • Manipulation intra-osseuse des dorsales
    • Manipulation du système tissulaire autour des dorsales, de la profondeur à la peau
    • Revenir au teste pour évaluer la progression
  • Diaphragme
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • W tissulaire du diaphragme
    • Revenir au teste pour évaluer la progression
  • Synthèse du séminaire

Moyens et méthode pédagogique

Cette formation est en grande partie consacrée à l’acquisition d’un savoir faire technique, nouveau. La méthode démonstrative est la plus adaptée. Le geste est d’abord montré dans son ensemble, puis séquencé et expliqué par le formateur. Il sera ensuite progressivement reproduit et expliqué par l’apprenant, sous le contrôle du formateur, puis enfin en autonomie.
Pour l’acquisition des savoirs la méthode affirmative et expositive est privilégiée. Elle permet de gagner du temps. Le formateur choisit volontairement de ne pas faire appel aux connaissances des apprenants par la méthode participative car il est important que les apprenants ne s’appuient pas sur leurs acquis.

Modalité d’évaluation

  • Évaluation formative en cours de pratique
  • Évaluation à la fin de chaque jour par : questions réponses
  • Evaluation des acquis par l’étude d’un cas clinique virtuel ou concret
  • Formulaire de satisfaction et de suggestions en fin de stage
Douleurs de l’épaule

Objectifs pédagogiques

  • Connaître et reconnaître les contre-indications à la manipulation
  • Savoir identifier et localiser la lésion au sein du tissus conjonctif : de l’anamnèse à la palpation
  • Apprendre la gestuelle de techniques de thérapies manuelles permettant d’aborder toute les structures pouvant être le foyer des douleurs et autres limitations fonctionnelles, soit : l’os, les articulations, les ligaments, les tendons, les nerfs, les vaisseaux, la peau, les fascinas …
  • Appliquer les gestuelles à une recherche fine des paramètres dans lesquels s’expriment vraiment la lésion (profondeur direction et organisation périphérique)
  • Transmettre un outil précis, sur et efficace, applicable dés le retour au cabinet.

Résumé du cours

Peut importe ce que l’on manipule, seules les lésions du tissus conjonctif nous guident. Les notions de directions et de profondeurs dans lesquelles s’expriment les restrictions prennent alors tout leur sens. Les techniques de manipulations permettent, de manipuler l’épaule au sens large : peau, tendons, système articulaire, os, système neuro-vasculaire, dans les paramètres précis des restrictions. Le but de ce stage étant de proposer un abord exhaustif pour répondre à un maximum de pathologies de l’épaule.

Les principes

Connaître les demandes des apprenants, pour répondre à leurs attentes.

Exposer la problématique qui a amené à l’élaboration de ces pratiques et de ce protocole. Il est nécessaire d’avoir un abord exhaustif des différentes formes du tissus conjonctif pour obtenir une disparition durable des signes cliniques. Ce stage a pour but d’acquérir des techniques manipulatives structurelles précises, efficaces et sûre. Elles doivent être à même de traiter des lésions tant au sein du système articulaire que de l’os, de la peau et tout ce qui constitue un individu.

Cette enseignement met l’accent sur la sécurité avant et pendant la manipulation. Toutes les contrindications à la manipulation sont décrites. Une attention toute particulière est portée aux réalisations de la gestuelle. La technique doit être confortable pour le patient et son thérapeute. Elle doit être réalisée sans contrainte.

À l’issue de ces deux jours, les professionnels disposeront d’un outil efficient pour traiter les douleurs d’épaules.

Scénario pédagogique détaillé

▸ Premier jour

  • 9h – Contextualisation
  • Définition de la lésion, et processus d’apparition
  • 10h – Test fonctionnel
    • Localise le territoire à investiguer
    • Permet de mettre en évidence une évolution (communication thérapeutique)
  • 11h – Pause
  • 11h15 – Test tissulaire
    • Précise les structures à investiguer
  • Clavicule
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation articulaire de l’extrémité discale de la clavicule
  • 13h – Repas
  • 14h
    • Manipulation articulaire de l’extrémité proximale de la clavicule
    • Manipulation intra-osseuse de la clavicule
    • Manipulation du système tissulaire autour de la clavicule, de la profondeur à la peau
    • Revenir au teste pour évaluer la progression
  • 16h – Pause
  • 16h15 – Charnière Cervico-dorsale
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation articulaire de la charnière cervico-dorsale le patient assis
    • Manipulation articulaire de la charnière cervico-dorsale le patient allongé
    • Manipulation intra-osseuse de la charnière cervico-dorsale
    • Manipulation du système tissulaire autour de la charnière cervico-dorsale, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression

▸ Deuxième jour

  • 9h – Questions réponses sur le travail de la veille
  • Raisonnement clinique : apport de ce protocole pour le traitement des plaintes des patients.
  • 10h – Côtes hautes
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation articulaire des cotes hautes le patient assis
  • 11h -Pause
  • 11h15 –
    • Manipulation articulaire des cotes hautes le patient allongé
    • Manipulation intra-osseuse des cotes hautes
    • Manipulation du système tissulaire autour des cotes hautes, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • 13h – Repas
  • 14h – Omoplate
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation articulaire du compartiment externe de l’omoplate
    • Manipulation articulaire du compartiment interne de l’omoplate
    • Manipulation du système tissulaire autour de l’omoplate, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • 16h – Pause
  • 16h15 – Creux axillaire
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation tissulaire du contexte tissulaire du creux axillaire
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • Glénoïde humérale
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation l’articulation gleno-humérale
    • Manipulation intra-tissulaire de l’articulation gléno-humérale
    • Manipulation du système tissulaire autour de l’articulation gléno-humérale, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • Synthèse du séminaire

Moyens et méthode pédagogique

Cette formation est en grande partie consacrée à l’acquisition d’un savoir faire technique, nouveau. La méthode démonstrative est la plus adaptée. Le geste est d’abord montré dans son ensemble, puis séquencé et expliqué par le formateur. Il sera ensuite progressivement reproduit et expliqué par l’apprenant, sous le contrôle du formateur, puis enfin en autonomie.

Pour l’acquisition des savoirs la méthode affirmative et expositive est privilégiée. Elle permet de gagner du temps. Le formateur choisit volontairement de ne pas faire appel aux connaissances des apprenants par la méthode participative car il est important que les apprenants ne s’appuient pas sur leurs acquis.

Modalité d’évaluation

  • Évaluation formative en cours de pratique
  • Évaluation à la fin de chaque jour par : questions réponses
  • Evaluation des acquis par l’étude d’un cas clinique virtuel ou concret
  • Formulaire de satisfaction et de suggestions en fin de stage
Douleurs de la ceinture pelvienne

Objectifs pédagogiques

  • Connaître et reconnaître les contre-indications à la manipulation
  • Savoir identifier et localiser la lésion au sein du tissus conjonctif : de l’anamnèse à la palpation
  • Apprendre la gestuelle de techniques de thérapies manuelles permettant d’aborder toute les structures pouvant être le foyer des douleurs et autres limitations fonctionnelles, soit : l’os, les articulations, les ligaments, les tendons, les nerfs, les vaisseaux, la peau, les fascinas …
  • Appliquer les gestuelles à une recherche fine des paramètres dans lesquels s’expriment vraiment la lésion (profondeur direction et organisation périphérique).
  • Transmettre un outil précis, sur et efficace, applicable dés le retour au cabinet.

Résumé du cours

Peut importe ce que l’on manipule, seules les lésions du tissus conjonctif nous guident. Les notions de directions et de profondeurs dans lesquelles s’expriment les restrictions prennent alors tout leur sens. Les techniques de manipulations permettent, de manipuler le territoire pelvien au sens large: peau tendons système articulaire, os, système neuro-vasculaire, dans les paramètres précis des restrictions. Le but de ce stage étant de proposer un abord exhaustif pour répondre à un maximum de pathologies liées au lombaires et au bassin.

Les principes

Connaître les demandes des apprenants, pour répondre à leurs attentes.

Exposer la problématique qui a amené à l’élaboration de ces pratiques et de ce protocole. Il est nécessaire d’avoir un abord exhaustif des différentes formes du tissus conjonctif pour obtenir une disparition durable des signes cliniques. Ce stage a pour but d’acquérir des techniques manipulatives structurelles précises, efficaces et sûre. Elles doivent être à même de traiter des lésions tant au sein du système articulaire que de l’os, de la peau et tout ce qui constitue un individu.

Cette enseignement met l’accent sur la sécurité avant et pendant la manipulation. Toutes les contrindications à la manipulation sont décrites. Une attention toute particulière est portée aux réalisations de la gestuelle. La technique doit être confortable pour le patient et son thérapeute. Elle doit être réalisée sans contrainte.

À l’issue de ces deux jours, les professionnels disposeront d’un outil efficient pour traiter les douleurs des lombaires et du bassin.

Scénario pédagogique détaillé

▸ Premier jour

  • 9h – Contextualisation
  • Définition de la lésion, et processus d’apparition
  • 10h – Test fonctionnel
    • Localise le territoire à investiguer
    • Permet de mettre en évidence une évolution (communication thérapeutique)
  • 11h – Pause
  • 11h15 – Test tissulaire
    • Précise les structures à investiguer
  • Clavicule
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    •  Manipulation articulaire de la partie supérieure de l’iliaque
    • Manipulation articulaire de la partie inférieure de l’iliaque
    • Manipulation intra-osseuse de l’iliaque
    • Manipulation du système tissulaire autour de l’os iliaque, de la profondeur à la peau
    • Revenir au teste pour évaluer la progression
  • 13h – Repas
  • 14h – Symphyse pubienne 
    • Test local
    • Manipulation de la symphyse pubienne
    • Manipulation intra-tissulaire de la symphyse pubienne
    • Revenir au teste pour évaluer la progression
  • 16h – Pause
  • 16h15 -Sacro – iliaque
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles 
    • Manipulation articulaire sacro-iliaque
    • Manipulation intra-osseuse sacro-iliaque
    • Manipulation du système tissulaire sacro-iliaque, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression

▸ Deuxième jour

  • 9h – Questions réponses sur le travail de la veille
  • Raisonnement clinique : apport de ce protocole pour le traitement des plaintes des patients.
  • 10h – Lombaires
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation articulaire des lombaires
  • 11h -Pause
  • 11h15 –
    • Manipulation intra-osseuse des lombaires
    • Manipulation du système tissulaire autour des lombaires, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • 13h – Repas
  • 14h – Diso-lombaire
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation articulaire dorso-lombaire
    • Manipulation intra-osseuse dorso-lombaires
    • Manipulation du système tissulaire autour de la charnière dorso-lombaire, de la profondeur à la peau
  • 16h – Pause
  • 16h15 –
    • Manipulation du diaphragme
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • Synthèse du séminaire

Moyens et méthode pédagogique

Cette formation est en grande partie consacrée à l’acquisition d’un savoir faire technique, nouveau. La méthode démonstrative est la plus adaptée. Le geste est d’abord montré dans son ensemble, puis séquencé et expliqué par le formateur. Il sera ensuite progressivement reproduit et expliqué par l’apprenant, sous le contrôle du formateur, puis enfin en autonomie.

Pour l’acquisition des savoirs la méthode affirmative et expositive est privilégiée. Elle permet de gagner du temps. Le formateur choisit volontairement de ne pas faire appel aux connaissances des apprenants par la méthode participative car il est important que les apprenants ne s’appuient pas sur leurs acquis.

Modalité d’évaluation

  • Évaluation formative en cours de pratique
  • Évaluation à la fin de chaque jour par : questions réponses
  • Evaluation des acquis par l’étude d’un cas clinique virtuel ou concret
  • Formulaire de satisfaction et de suggestions en fin de stage
Douleurs du bras

Objectifs pédagogiques

  • Connaître et reconnaître les contre-indications à la manipulation
  • Savoir identifier et localiser la lésion au sein du tissus conjonctif : de l’anamnèse à la palpation
  • Apprendre la gestuelle de techniques de thérapies manuelles permettant d’aborder toute les structures pouvant être le foyer des douleurs et autres l’imitations fonctionnelles, soit : l’os, les articulations, les ligaments, les tendons, les nerfs, les vaisseaux, la peau, les fascinas …
  • Appliquer les gestuelles à une recherche fine des paramètres dans lesquels s’expriment vraiment la lésion (profondeur direction et organisation périphérique).
  • Transmettre un outil précis, sur et efficace, applicable dés le retour au cabinet.

Résumé du cours 

Peut importe ce que l’on manipule, seules les lésions du tissus conjonctif nous guident. Les notions de directions et de profondeurs dans lesquelles s’expriment les restrictions prennent alors tout leur sens. Les techniques de manipulations permettent, de manipuler le bras au sens large, dans les paramètres précis des restrictions. Le but de ce stage étant de proposer un abord exhaustif pour répondre à un maximum de pathologies du bras.

Les principes

Connaître les demandes des apprenants, pour répondre à leurs attentes.

Exposer la problématique qui a amené à l’élaboration de ces pratiques et de ce protocole. Il est nécessaire d’avoir un abord exhaustif des différentes formes du tissus conjonctif pour obtenir une disparition durable des signes cliniques. Ce stage a pour but d’acquérir des techniques manipulatives structurelles précises, efficaces et sûre. Elles doivent être à même de traiter des lésions tant au sein du système articulaire que de l’os, de la peau et tout ce qui constitue un individu.

Cette enseignement met l’accent sur la sécurité avant et pendant la manipulation. Toutes les contrindications à la manipulation sont décrites. Une attention toute particulière est portée aux réalisations de la gestuelle. La technique doit être confortable pour le patient et son thérapeute. Elle doit être réalisée sans contrainte.

À l’issue de ces deux jours, les professionnels disposeront d’un outil efficient pour traiter les douleurs du bras

Scénario pédagogique détaillé

▸ Premier jour

  • 9h – Contextualisation
  • Définition de la lésion, et processus d’apparition
  • 10h – Test fonctionnel
    • Localise le territoire à investiguer
    • Permet de mettre en évidence une évolution (communication thérapeutique)
  • 11h – Pause
  • 11h15 – Test tissulaire
    • Précise les structures à investiguer
  • Charnière Cervico-dorsale
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    •  Manipulation articulaire de la charnière cervico-dorsale le patient assis
    • Manipulation articulaire de la charnière cervico-dorsale le patient allongé
    • Manipulation intra-osseuse de la charnière cervico-dorsale
    • Manipulation du système tissulaire autour de la charnière cervico-dorsale, de la profondeur à la peau
    • Techniques de sollicitation du système neuro-méningé
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • 13h – Repas
  • 14h – Côtes hautes
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation articulaire des cotes hautes le patient assis
    • Manipulation articulaire des cotes hautes le patient allongé
    • Manipulation intra-osseuse des cotes hautes
    • Manipulation du système tissulaire autour des cotes hautes, de la profondeur à la peau
    • Techniques de sollicitation du système neuro-méningé
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • 16h – Pause
  • 16h15 -Creux axillaire
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation tissulaire du contexte tissulaire du creux axillaire
    • Revenir au test pour évaluer la progression

▸ Deuxième jour

  • 9h – Questions réponses sur le travail de la veille
  • Raisonnement clinique : apport de ce protocole pour le traitement des plaintes des patients.
  • 10h – Coude
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation articulaires du coude
    • Manipulation articulaires de la tête radiale
    • Manipulation intra-osseuse du coude
    • Manipulation du système tissulaire autour du coude, de la profondeur à la peau
    • Techniques de sollicitation du système neuro-méningé
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • 11h -Pause
  • 11h15 – Poignet
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation articulaires du poignet
    • Manipulation intra-osseuse du poignet
    • Manipulation du système tissulaire autour du poignet, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • 13h – Repas
  • 14h – Humérus
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation intra-osseuse de l’humérus
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • 16h – Pause
  • 16h15 – Radius Cubitus
    • Test local
      • Appréhension pratique de la lésion. Recherche des paramètres utiles
    • Manipulation intra-osseuse du radius et du cubitus
    • Manipulation de la membrane inter-osseuse
    • Manipulation du système tissulaire de l’avant bras, de la profondeur à la peau
    • Revenir au test pour évaluer la progression
  • Synthèse du séminaire

Moyens et méthode pédagogique

Cette formation est en grande partie consacrée à l’acquisition d’un savoir faire technique, nouveau. La méthode démonstrative est la plus adaptée. Le geste est d’abord montré dans son ensemble, puis séquencé et expliqué par le formateur. Il sera ensuite progressivement reproduit et expliqué par l’apprenant, sous le contrôle du formateur, puis enfin en autonomie.

Pour l’acquisition des savoirs la méthode affirmative et expositive est privilégiée. Elle permet de gagner du temps. Le formateur choisit volontairement de ne pas faire appel aux connaissances des apprenants par la méthode participative car il est important que les apprenants ne s’appuient pas sur leurs acquis.

Modalité d’évaluation

  • Évaluation formative en cours de pratique
  • Évaluation à la fin de chaque jour par : questions réponses
  • Evaluation des acquis par l’étude d’un cas clinique virtuel ou concret
  • Formulaire de satisfaction et de suggestions en fin de stage

COUT DE LA FORMATION

  • 450 € le module de 2 jours

Clôture des inscriptions 3 semaines avant le début de la formation.


DATES ET LIEU
  • Douleurs de la ceinture pelvienne :  12 et 13 novembre 2021 à Pontivy
  • Douleurs de l’épaule : 21 et 22 janvier 2022 à Pontivy
  • Douleurs du bras : 4 et 5 mars 2022 à Pontivy
  • Chevilles genoux, douleurs des jambes : 1 et 2 avril 2022 à Pontivy
  • Douleurs cervicales dorsales ou côtes : 20 et 21 mai 2022 à Pontivy

                         
Horaires : De 9h à 13h puis de 14h à 18h15


Nombre de participants acceptés
Minimum : 10 participants
Maximum : 20 participants


INDICATEURS D’APPRÉCIATION

Taux  de réussite au test de connaissance en fin de formation