« Le complexe de l’épaule : Thérapie manuelle et rééducation raisonnée des pathologies neuro musculo squelettiques » – Niveau 2

Module qui fait partie du cursus Thérapie manuelle Epaule, Formation accréditée « spécificité » par l’ordre national des masseurs kinésithérapeutes CNO.

INTERVENANT : Corinne RIBO DONGE- Masseur kinésithérapeute

Consulter son CV

PRÉSENTATION

Pré-requis : Diplôme d’état  de masseur kinésithérapeute inscrit au conseil de l’ordre,

Pré-acquis : connaissances de base :  anatomie, physiologie, anatomie  palpatoire de la partie traitée lors de cette formation

Avoir suivi le niveau 1 du complexe de l’épaule

LA PROBLEMATIQUE :

Les pathologies neuro musculo squelettiques sont un problème de santé publique.

Les maladies professionnelles et les accidents de travail du membre supérieur et particulièrement du complexe  de l’épaule sont en recrudescence.

Les douleurs de l’épaule mais également du coude représentent un motif de consultation fréquent, en progression depuis une décennie.

Elles touchent toutes les tranches d’âges, les deux sexes, les différentes ethnies et catégories sociales, du sportif au sédentaire, de la secrétaire au travailleur de force.

Une personne sur deux aura une rupture de la coiffe des rotateurs après 70 ans et 50 000 prothèses d’épaule sont placées chaque année dans le monde.

Les recommandations HAS pour les prescripteurs et chirurgiens orientent en rééducation ambulatoire après chirurgie de la coiffe des rotateurs, mais également préconisent des séances kinésithérapiques préopératoires pour améliorer l’épaule et parfois éviter l’intervention dans 70% des cas.

Le traitement de première intention des épaules douloureuses est médical et Kinésithérapique.

La chirurgie est discutée en absence d’amélioration après 6 mois de traitement.

Pour ces raisons les patients atteints d’une pathologie neuro musculo squelettique de l’épaule vont être orientés de plus en plus vers les cabinets de kinésithérapie libéraux.

Les besoins de kinésithérapeutes formés aux techniques spécifiques de rééducation de l’épaule sont importants.

Les kinésithérapeutes sont également demandeurs de formation spécifique, pour répondre à la demande croissante de ce type de pathologie.

Il est important que les kinésithérapeutes éduquent leurs patients à l’auto-rééducation pour pérenniser les résultats, éviter l’échec du traitement et l’apparition de récidive.

La prévention est une compétence kinésithérapique qui va se développer, et  prendre une place importante dans les années à  venir.

Objectifs :

L’objectif de la formation est d’acquérir une stratégie d’approche thérapeutique raisonnée  pour prendre en charge les pathologies neuro musculo squelettiques du complexe de l’épaule.

Lors du premier stage, les stagiaires ont pu découvrir, apprendre puis mettre en pratique sur leurs patients en cabinet et en centre de réadaptation, les techniques de base du recentrage articulaire gléno-huméral antéro-supérieur et SPIN, libération de la scapula…

Le stage de rappel  permettra de revoir et corriger ces techniques précises apprises lors du premier stage, et de répondre aux difficultés rencontrées dans la pratique quotidienne de chaque thérapeute.

Le perfectionnement permettra de découvrir des techniques de recentrage encore plus précises avec des corrections utilisant parfois plusieurs prises dans une même main.

La correction des dysfonctionnements du coude, du poignet et de la colonne du pouce est indispensable à l’acquisition d’un bon recentrage gléno-huméral et une réharmonisation de l’ensemble du membre supérieur.

A chaque séquence, la formation permettra d’approfondir et d’actualiser les connaissances, de développer la réflexion et le raisonnement clinique, et de maitriser des techniques manuelles et de rééducation ciblées.

A l’issue de la formation, le stagiaire aura atteint un niveau de précision et sera capable de transférer ces connaissances actualisées et ainsi améliorer sa pratique professionnelle et la prise en charge de ces patients.

Les séquences aborderont successivement :

  • Rappels anatomo-physiologie et morpho-palpatoires au regard des données scientifiques et des recommandations HAS.
  • Bilan diagnostic kinésithérapique, arbre décisionnel utilisant des tests et scores validés.
  • Physiopathologie du complexe de l’épaule.
  • Revue des techniques de thérapie manuelles kinésithérapiques, de rééducation active, de l’éducation du patient et la prévention.
  • Les pathologies neuro musculo squelettiques, culture médicale, imagerie, chirurgie et protocoles spécifiques de rééducation.
Méthodes pédagogiques et modalités d'évaluation :
  • Evaluation des pratiques Professionnelles en amont de la formation présentielle
  • Restitution au formateur des résultats de cette évaluation individuelle
  • Partie présentielle de deux jours :
    • Echange sur le résultat des EPP initiales
    • Face à face pédagogique d’enseignement cognitif
    • Méthodes pédagogiques : Travail en groupe, en binômes, étude de cas (description par séquence dans le programme de la formation)
  • Evaluation des pratiques professionnelles en aval
  • Restitution individuelle aux stagiaires de l’impact de la formation sur leur pratique professionnelle
  • Restitution statistique au formateur de l’impact de la formation sur la pratique professionnelle.
Contenu de la formation de base :

Jour 1 :

– Biomécanique

– Bilan et évaluation

– Techniques de thérapie manuelle et rééducation

Jour 2 :

– Revue des techniques

– Pathologies neuro musculo squelettiques de l’épaule

  • Epaules non opérées
  • Epaules opérées

– Prise en charge des pathologies neuro musculo squelettiquedu membre supérieur

– Synthèse du stage

Programme :

Jour 1

  • Présentation et attentes des stagiaires
  • Tour de table : Présentation de la formation et des attentes spécifiques des participants.
  • Analyse des questionnaires EPP : recherche des principaux points faibles et des mesures à apporter individuels et collectives.

Le stagiaire a un niveau correct en anatomie du fait de sa participation au 1° stage et ou de son niveau de connaissances de l’épaule. Rappel – Révision de l’anatomie du complexe articulaire et musculaire de l’épaule. Perfectionnement – Rappel de l’anatomie des articulations distales : coude, poignet,la colonne du pouce.

ANATOMIEBIOMECANIQUE

Révisionn « Les unités scapulo-thoracique et scapulo-humérale » 

  • Le trépied Scapulo-claviculaire

– Les rythmes scapulaires et les dyskinésies

– Les muscles de la ceinture scapulaire.

– Le quadrilataire de « Velpeau »

  • L’unité scapulo-humérale :

– La voûte

– L’espace sous acromial

– Les muscles de la coiffe des rotateurs

– Les couples musculaires.

  •  L’alignement des segments osseux Scapula/ humérus
  • Les muscles Biceps brachial et triceps brachial.
  • Les aponévroses du membre supérieur

 Perfectionnement 

  • Le coude
  • Radius /Ulna
  • Articulation huméro-ulnaire
  • Articulation radio-ulnaire supérieure
  • Articulation huméro-radiale
  • Stabilisateurs passifs : Capsule/ligaments/membrane inter-ossueuse.
  • Stabilisateurs actifs : Muscles bi-articulaires et mono-articulaires.

Biceps brachial/triceps brachialBrachio-radial/Supinateur/Rond pronateur/Anconé/Brachial antérieur.

Les épicondyliens/les épitrochléens.

–    Les mouvements majeurs et mineurs : flexion/extension/prono-supination.

  • Le poignet

–     Radius/Ulna

–     Carpe : 8 petits os alignés/3 colonnes/2 rangées entre Radius Ulna et les 1er Métacarpiens

–     Articulations : radio-ulnaire distale/radio-carpienne/médio-carpienne

–     Stabilisateurs passifs : capsule/ligaments extrinsèques /complexe fibro-cartillagineux triangulaire /rétinaculaires ligament annulaire du carpe (poulie de réflexion des tendons)

–     Stabilisateurs actifs repartis en cadran autour du carpe

–     Les mouvements majeurs et mineurs : flexion/extension/abduction/adduction

  • La main
  • Les colonnes : radiale/médiale/ulnaire
  • Le canal carpien
  • Les muscles extrinsèques/intrinséque des doigts et du pouce.
  • Les mouvements majeurs et mineurs : flexion/extention/opposition.
  • Les différentes prises : précision/force.

BILAN et EVALUATION  (THEORIE et MISE EN PRATIQUE)

  Révision 

  •  Bilans spécifiques validés :

Tests de décentrage : Antéro-supérieur / rotatoire en « SPIN » / postéro-supérieur / « C » test

Manœuvres tests des conflits : Signe de Nerr / Hawkings / Yocum / Glénoïdien postérieur.

Tests  tendineux : Jobe / Patte / Gerbert / belly press test /Palm up test.

Tests d’appréhension / instabilité

Signe de Tinel supra-scapulaire.

  • Score de constant : Recommandation HAS.

Perfectionnement

  • Bilan coude poignet main
  • Interrogatoire : Douleur subaigüe, aigue, chronique, post-opératoire /impotence fonctionnelle/traitements réalisés/examens complémentaires
  • Inspection
  • Palpation : Les repères osseux
/les insertions tendineuses et jonctions musculo-tendineuses

–   Bilan des mobilités passives et déficiences coude/poignet/main/pouce

Articulations Huméro–ulnaire / Huméro-radiale /Radio-Ulnaire Proximale

Test de la membrane inter-osseuse

Articulation radio-ulnaire Distale

Articulations radio et médio-carpiennes

Recherche des mobilités du carpe/des colonnes du pouce et de la main.

– Bilan des mobilités actives    

Tests coude/poignet/colonne du pouce.

TECHNIQUES DE THERAPIE MANUELLE ET REEDUCATION

Révision

  • La ceinture scapulaire

Levées des tensions musculaires :

  • Antérieures : Grand pectoral /petit pectoral.
  • Postérieures : Trapèze / grand dorsal / élévateur de la scapula / rhomboïdes  mineur et majeur
  • Latérales : Dentelé antérieur.

Libération des plans de glissements scapulo-thoraciques.

Mobilisations  articulaires SCC et AC.

  • Libération de l’ouverture / fermeture scapulo-humérale :

Levées des tensions musculaires :

  • Ouverture : Grand rond /petit rond /infra-épineux / sub-scapulaire.
  • Fermeture : Deltoïde / supra-épineux.
  • L’articulation scapulo-humérale :

Libération des 4 faces capsulaires.

  • Faces supérieure et inférieure : Capsule / Bourse sous-acromio-deltoïdienne / replis capsulaires inférieures / ligament gléno-huméral inférieur.
  • Face antérieure : capsule antérieure / ligaments coraco-huméral et gléno-huméraux supérieur et moyen.
  • Face postérieure : capsule postérieure /muscles infra-épineux et petit rond.

Recentrage articulaire gléno-huméral :

  • antéro-supérieur.
  • rotatoire en « SPIN »
  • postéro-supérieur.
  • Levées des tensions des muscles bi-articulaires : Biceps brachial / Triceps brachial.

Perfectionnement

L’articulation du coude

  • Libération des tensions musculaires
  • Libérations articulaires huméro-radiale/huméro-ulnaire /radio-ulnaire proximale.
  • Libération de la membrane inter-osseuse.

Les articulations du poignet et du carpe

  • Libération des tensions musculaires et tendineuses
  • Libération des articulations radio-ulnaire distale/ radio-carpiennes/carpiennes.
  • Ouverture/fermeture du carpe

Les colonnes de la main

  • Libération des muscles thénariens/hypothénariens
  • Libération des articulations carpo-métacarpiennes/métacarpo-phalangiennes/interphalangiennes.

Traitement Actif

  • Exercices actifs : Activation et renforcement / travail postural.

Fixateurs de la scapula.

Décoaptation de la tête humérale en « piston »

Rotateurs latéraux scapulo-huméraux.

Travail musculaire dans l’alignement des segments osseux

  • Reprogrammations du shéma moteur
  • Proprioception

Chaine ouverte /semi-fermée / fermée.

  • Education thérapeutique du patient : Auto-rééducation / étirements du membre supérieur.
  • La prévention : Conseils / ergonomie

Jour 2

RETOUR SUR LES ELEMENTS DE LA VEILLE.

REVUE DES TECHNIQUES

  • Correction des prises et contre-prises par le formateur.
  • Chaque participant pourra ressentir les techniques sur lui réalisées par le formateur.
  • Revue des techniques apprises la veille : Traitement passif / actif

PATHOLOGIES NEURO MUSCULO SQUELETTIQUES DE L’EPAULE

Révision

  • Epaules Non opérées

Pathologies non opérées de la coiffe des rotateurs et masso-kinésithérapie.

(recommandation HAS)

Le conflit sous acromial / bursite / tendinopathie / calcification.

Les ruptures de la coiffe des rotateurs non transfixiantes / transfixiantes.

La scapula alata.

Les instabilités.

Les fractures.

Les omarthroses centrées et excentrées

La capsulite / Le Syndrome douloureux régional complexe.

  • Epaules Opérées

La coiffe des rotateurs

Les « slaps » lésions

Les butées par transposition coracoïde

Les ostéosynthèses par vis / plaques visées / clou centro-médulaire.

Les arthroplasties : surfaçage /prothèse anatomique /  prothèse inversée.

Perfectionnement

Les « TMS » troubles musculo-tendineux du membre supérieur

Les épicondylites

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal de canal de guyon

Ténosynovite de De Quervain.

PRISE EN CHARGE DES PATHOLOGIES NEURO MUSCULO SQUELETTIQUE DU MEMBRE SUPERIEUR

Techniques kinésithérapiques et prise en charge spécifiques par pathologie.

Programme et fascicules d’auto-rééducation du patient à domicile.

Mise en pratique

SYNTHESE DU STAGE.

Discussion sur le rôle du thérapeute dans la prévention du conflit sous acromial.

Regard sur la bibliographie et sur la loi HPST, sur l’INPES, HAS santé.

Le MK doit apprécier les défauts de cinématique articulaire et musculaire.

  • Mise en pratique

Recherche des repères morpho-palpatoires épaule, coude, poignet, colonne du pouce.- Bilans spécifiques.

  • Entrée en pratique. Diagnostic kinésithérapique et traitement kinésithérapique.
  • Discussions, questions sur les acquis de la journée

COÛT DE LA FORMATION

PRISE EN CHARGE DPC – enregistré sous le n° 11092000020

sous réserve d’agrément ou de modifications des prises en charge des autorités concernées

Clôture des inscriptions 3 semaines avant le début de la formation.

DATES ET LIEU
19 et 20 juin 2020 à Pontivy
30 septembre et 1er octobre 2020 à Rennes

Horaires habituels (9h -12h30/14h-17h30)

Nombre de participants acceptés
Minimum : 10 participants
Maximum : 20 participants

INDICATEURS D’APPRÉCIATION

2018 2019
Nombre de participants 12 13
Taux de satisfaction 100 % 100 %

Taux  de réussite 2019 au test de connaissance en fin de formation : 91 %.