Dynamisation vasculo-tissulaire manuelle
Drainage Lymphatique

INTERVENANT : Jacques de MICAS – Masseur kinésithérapeute

Consulter son CV

Pour plus d’infos : afpdtm.fr

Pré-requis : Diplôme de masseur kinésithérapeute
Pré acquis : connaissance de base, anatomie, physiologie.

PRÉSENTATION

Pré-requis : Diplôme d’état de masseur kinésithérapeute inscrit au conseil de l’ordre.

Pré-acquis : connaissances de base : anatomie, physiologie, anatomie palpatoire

Evolution et buts du DVTM

Il est indispensable de retracer les étapes du drainage lymphatique manuel pour mieux comprendre par la suite son évolution.
C’est en 1892 que les bases de la méthode du drainage lymphatique étaient jetées en Autriche pour la première fois par le Professeur Winiwater, chirurgien brillant. Il publia un ouvrage sur les inflammations chroniques de la peau et du tissu conjonctif. Sous ce titre aride se dissimule, entre autre, ce que nous appelons aujourd’hui les oedèmes d’origine lymphatique.
A la même période, en France, le docteur Fège, Professeur en médecine à l’hôpital Necker de Paris publie un ouvrage traitant d’une nouvelle méthode de massage médical intitulé «le massage précoce  post-traumatique» édité en 1898. On peut dire qu’il pose les bases de ce que doit être le massage circulatoire moderne.
Sa technique prend en compte l’ensemble des systèmes constituant l’unité circulatoire c’est à dire les veines, les vaisseaux capillaires, le système lymphatique et tissulaire et prend conscience de leur interdépendance fonctionnelle.
Le Dr. Fège préconise son massage pour réduire les oedèmes traumatiques et évacuer les hématomes. Il constate que les retards de cicatrisation et la fibrose tissulaire sont évités. Il démontre par des études cliniques comparatives très poussées que le temps de récupération fonctionnelle de ses patients est diminué d’un temps plus que notable.
Il faudra attendre 1936 pour qu’Emile Vodder présente en France sa méthode de drainage lymphatique manuel (D.L.M), basée plus sur l’anatomie que sur la physiologie lymphatique.
E.Vodder éprouva quelques difficultés à faire connaître le bien fondé de sa méthode mais, malgré tout,  essaima celle-ci à Paris et à Copenhague (ou il créera un Institut de drainage lymphatique) puis dans les années 1970, à Walfsee en Autriche. Les élèves, issus de l’Europe de l’Est, d’Allemagne et du Benelux ne lui manquèrent pas. Leur volonté de toujours améliorer le champ d’application du D.L.M. qui découlait tout naturellement des nouveaux acquis de la physiologie, participa à la longue mais inéluctable reconnaissance du drainage lymphatique en tant que méthode conservatrice des oedèmes tissulaires. Il est bon de citer les plus dynamiques: Asdonk, Kunhke, Földi ainsi que Leduc en Belgique.
De nombreux praticiens continuent encore de nos jours à utiliser la méthode Vodder décrite il y a presque 70 ans sans en avoir modifié quoi que ce soit.

En 1974, Jacques de Micas découvre et s’initie au drainage lymphatique manuel selon la méthode Vodder. Il s’y intéresse et étudie aussi les méthodes de Leduc et de Földi. Il les compare et constate qu’il n’existe
aucune rivalité de tendance mais en relève les complémentarités.
Suite à cette constatation et partant du principe que les techniques doivent évoluer avec l’actualisation des connaissances, il fonde en 1982, avec un groupe de confrères L’ASSOCIATION FRANCAISE DES  PRATICIENS EN DRAINAGE LYMPHATIQUE MANUEL.
Jacques de Micas, ayant eu le privilège d’étudier et de pratiquer la méthode Fège lors de ses études de kinésithérapie à l’hôpital Necker de Paris fait la relation entre un drainage lymphatique manuel déjà évolué et la méthode de Fége.

Drainage

Objectifs :

1. Actualiser l’anatomie et la physiologie de l’ensemble des compartiments du système circulatoire,
des tissus et du comportement cellulaire.
2. Etude de l’interdépendance fonctionnelle des ces différents systèmes et les conséquences
physiopathologiques.
3. Analyser ces connaissances et adapter la gestuelle qui en découle.
4. Mise en pratique par le kinésithérapeute : de l’écoute et du toucher de la main, de la gestuelle.
5. Adapter les protocoles de construction en fonction des diverses régions du corps.
6. Indications et contre-indications du drainage lymphatique manuel

Méthodes pédagogiques et modalités d'évaluation :
  • Pour une meilleure transférabilité des apprentissages : mise en place d’une méthode pédagogique de type cognitive et d’analyse des pratiques avec par exemple analyse de cas cliniques.
    Alternance de théorie et pratique, et vidéo projection. Echanges formatifs continus ; contrôle et correction permanente des pratiques par le formateur, travail en binôme.
  • QCM, mise en situation patientèle, pratique de la technique, bilan d’un patient : autant d’exercices de contrôle qui vont  servir à faire «  vivre » la formation en  adaptant  le rythme et les méthodes pédagogiques.Des techniques d’animation et de dynamique de groupe, des tests questionnaires de connaissance, de la pratique kinésithérapique sous un contrôle permanent de l’intervenant,  vont jalonner le déroulement de la formation et servir à évaluer les acquis des apprenants.La formalisation des résultats sera concrétisée par une attestation de validation des acquis, certification de fin de stage.
  • Clé USB (Anatomie, physiologie et description des pathologies d’origine vasculaire, planches anatomiques) – Projection d’un DVD sur le tissu conjonctif du Dr GUIMBERTEAU.
    Les élèves ont le droit de filmer les démonstrations pratiques pour avoir la référence pratique de la gestuelle et des protocoles.
Contenu de la formation :

Dès 1990, J. de Micas intègre au drainage les principes de Fège et met en place de nouvelles manoeuvres adaptées au retour veineux et aux échanges capillaro-tissulaire.
L’étude attentive de la physiologie circulatoire lui a permis de remettre en question ce principe archaïque qu’en poussant la lymphe ou le sang, on augmente le débit circulatoire de retour. Il fallait y remédier par un nouveau concept et des manoeuvres appropriées.
Il adapte le protocole. Une nouvelle méthode de traitement est créée, justement dénommée:
Dynamisation vasculo-tissulaire manuelle (DVTM).

Programme :

• Analyse des pratiques professionnelles et tour de table : Identifier les compétences à développer. Définir les besoins et attentes des participants en termes de formation

• Les bases physiologiques du massage

• Structure du système lymphatique et veineux

• Morphologie du tissu interstitiel

• Physiologie du système lymphatique et interdépendance fonctionnelle des compartiments veineux, lymphatiques et interstitiels

• Physiologie du tissu interstitiel

• Anatomie des ganglions

• Physiologie des ganglions; physiopathologie

• Pratique du drainage lymphatique

• Pathologie interdépendantes veinolym-phatiques

• Formation de l’oedème

• Pratique du drainage lymphatique manuel

• Description des différentes manoeuvres en pratique manuelle

• Drainage lymphatique manuel selon les régions du corps

• Visage, cou, membres supérieurs, membres inférieurs, thorax, seins, abdomen, régions

• lombaires et fessières, le tronc dans son ensemble

• Drainage général du corps

• Drainage lymphatique de l’abdomen

• Phlébologie et le D.L

• Phlébologie et le D.L

• Rhumatologie et le D.L

• Traumatologie et le D.L

• Gérontologie et le D.L

• Neurologie et le D.L

• Les thérapeutiques spécifiques

• Conduite à tenir devant un traitement Indications et contre indications

• Bandage selon Foldi , membre sup et membre inf

•Evaluation de l’impact de la formation et bilan de vos pratiques acquises lors de la formation

COUT DE LA FORMATION

600 € + DPC

950 € hors DPC

Clôture des inscriptions 3 semaines avant le début de la formation.

DATES ET LIEU
13 et 14 mars 2020 à Pontivy
15, 16 et 17 mai 2020 à Pontivy
12 et 13  juin 2020 à Pontivy en DPC sous réserve d’acceptation
Horaires habituels (9h -12h30/14h-17h30)
Nombre de participants acceptés
Minimum : 10 participants
Maximum : 20 participants

INDICATEURS D’APPRÉCIATION

2018 2019
Nombre de participants 8
Taux de satisfaction 100 %

 

Taux  de réussite 2019 au test de pratique en fin de formation    :   79 %